HomeHome  FAQFAQ  RegisterRegister  SearchSearch  Log inLog in  

Share | 
 

 La saga Black Emanuelle

Go down 
AuthorMessage
foxybronx
Disco Godfather
Disco Godfather
avatar

Number of posts : 1801
Registration date : 2006-01-29

PostSubject: EMANUELLE NERA ORIENT REPORTAGE : black Emanuelle in Bangkok   4/15/2007, 13:35



En reportage à Bangkok, Emanuelle (Laura Gemser) décroche une interview avec une personnalité influente se situant dans l'entourage du roi. Alors qu'elle est sur le point d'obtenir des informations classées secret d'état, ce qui n'est pas du goût du pouvoir en place, sa chambre d'hotel est mise à sac et son passeport lui est volé. Se trouvant ainsi prisonnière en terre étrangère, elle devra compter une fois de plus sur ses charmes naturels, pour se sortir de cette bien mauvaise situation...

Première séquelle du film de Bitto Albertini, Black Emanuelle, a été réalisé en 1976 par Joe D'Amato, avec Gabriele Tinti et Ivan Rassimov.
L'épisode le plus faiblard de la série, du niveau d'un petit téléfilm érotique, dont on retiendra en priorité la musique easy listening de Nico Fidenco, et de nombreux plans cartes postales de la Thaïlande des années 70.

A noter :
- beaucoups de sexe ici : entre autres plusieurs scènes lesbiennes assez torrides, une séquence de viol collectif, et un passage assez vulgaire et racoleur avec une go-go girl très démonstrative... Tout celà dans un film qui fit les beaux jours des soirées érotiques de M6, au lancement de la chaîne.
- créé pour surfer sur le succès du film érotique Emmanuelle de Just Jaeckin, le personnage d'Emanuelle ne s'écrit ici qu'avec un seul "m", pour éviter toute accusation de plagiat.
- la série avec Laura Gemser compte un film réalisé par Bitto Albertini, et cinq séquelles officielles, toutes signées par Joe D'Amato. Un nombre consistant de fausses suites ultra-fauchées, se réappropriant le personnage d'Emanuelle, seront également tournées, avec des trames nunxploitation (films de nonnes) ou WIP (films de femmes en prison), n'ayant plus grand chose en commun avec la saga originale.
- à cause de son héroïne à la peau très mâte, on associe souvent à tort la série des black emanuelle avec le cinéma blaxploitation, mais l'actrice Laura Gemser, née à java, est d'origine indonnesienne.
- Suite à la mort de son mari, le comédien Gabriel Tinti, Laura Gemser s'est complètement retiré du milieu du cinéma, et ne souhaite plus communiquer sur sa carrière d'actrice, qui fut très prolifique dans les années 70 et 80.









Back to top Go down
http://foxybronx.free.fr
foxybronx
Disco Godfather
Disco Godfather
avatar

Number of posts : 1801
Registration date : 2006-01-29

PostSubject: EMANUELLE E GLI ULTIMI CANNIBALI : trap them and kill them !   4/15/2007, 14:29



Dans un hospital new yorkais, Emanuelle (Laura Gemser) découvre l'existence d'une jeune fille aux moeurs primitives, et apprend que cette dernière aurait été élevée en Amazonie par une tribu de cannibales. Intriguée et bien décidée à en savoir plus, notre reporter de choc décide d'organiser une expédition au coeur de l'enfer vert sud américain, afin de retrouver des traces de ces sauvages carnassiers...

Pour surfer sur la vagues des films de cannibales, initiée par Cannibal Holocaust, et celle des films érotiques, Joe D'Amato décide de fusionner les genres, pour cet épisode de la série des Black Emanuelle datant de 1977. Le plus improbable et le plus inepte de la série, avec Gabriel Tinti, Nieves Navarro et Donald O'Brien.

A noter :
- des effets gores très soft en comparaison de son cousin brutal, Cannibal Ferox.
- Nico Fidenco fidèle au poste, signe la musique du film.
- avec les habituels scènes érotiques très convenues du genre.









Back to top Go down
http://foxybronx.free.fr
foxybronx
Disco Godfather
Disco Godfather
avatar

Number of posts : 1801
Registration date : 2006-01-29

PostSubject: La saga Black Emanuelle   4/15/2007, 15:12



En travaillant sur un reportage consacré à la violence faîte aux femmes dans le monde, la journaliste Emanuelle (Laura Gemser) découvre l'existence d'un réseau de prostitution aux ramifications internationales, spécialisé dans la traîte des blanches...

L'un des meilleurs épisodes de la série, réalisé par Joe D'Amato en 1977, avec Ivan Rassimov, Karin Schubert et George Eastman.

A noter :
- tourné aux quatre coins de la planète, de New York à Hong Kong, en passant par Rome.
- la scène culte du film, filmée dans un temple indien, montre un gourou de l'amour, et sa secte orgasmique.
- Nico Fidenco a composé la musique du film.











Last edited by foxybronx on 12/7/2009, 12:06; edited 2 times in total
Back to top Go down
http://foxybronx.free.fr
foxybronx
Disco Godfather
Disco Godfather
avatar

Number of posts : 1801
Registration date : 2006-01-29

PostSubject: EMANUELLE IN AMERICA : dans l'enfer du snuff movie   4/15/2007, 16:45



Dans cette nouvelle aventure, la reporter Emanuelle (Laura Gemser), toujours en quêtes des scoops les plus sulfureux, s'introduit dans les milieux les plus dépravés de la haute société, pour arracher quelques clichés tendancieux, toujours succeptibles de se monnayer à prix d'or.
De New York à Washington, en passant par Rome, elle découvre ainsi les plaisirs interdits de la jet set des milieux diplomatiques, mais la mise à jour d'un odieux traffic de films snuffs va bientôt la plonger dans un voyage au bout de l'horreur...



Joe D'Amato réalise en 1976 le film le plus abouti, le plus controversé, et le plus trash de la série des Black Emanuelle.

A noter :
- âmes sensibles s'abstenir, un long métrage ultra-censuré dans de nombreux pays, comportant un des épilogues les plus sanglants et les plus trash jamais tournés dans un film des seventies. D'Amato ayant rencontré de nombreux problèmes par la suite, avec sa fameuse fausse séquence snuff, du gore hardcore tellement réaliste, qu'il en devint suspect au yeux de la justice. Depuis, on a largement fait pire...
- caviardage dont on se serait bien passé : des plans X complètement gratuits, et une scène montrant un cheval nommé Pedro en pleine excitation, ont été ajoutés pour coller aux exigences du marché français de l'époque, toujours en quête de versions plus hard.
- un très bon soundtrack signé Nico Fidenco.
- on retrouve ici, une fois de plus, Gabriel Tinti, le compagnon de Laura Gemser.













Back to top Go down
http://foxybronx.free.fr
Serial flashers
Golden Pimp
Golden Pimp
avatar

Number of posts : 275
Registration date : 2006-08-17

PostSubject: EMANUELLE E GLI ULTIMI CANNIBALI : trap them and kill them !   4/15/2007, 16:56

Quote :
Joe D'Amato décide de fusionner les genres, pour cet épisode de la série des Black Emanuelle datant de 1977. Le plus improbable et le plus inepte de la série...

C'est peut-être pour cela que c'est mon préféré d'une série qui est loin d'être mon kiff!! La fin du film part bien en vrille! jumpy

La communication de l'époque laissait entendre une fois de plus, que l'histoire s'inspirait de faits réels!
Back to top Go down
http://www.serialflashers.com
foxybronx
Disco Godfather
Disco Godfather
avatar

Number of posts : 1801
Registration date : 2006-01-29

PostSubject: Re: La saga Black Emanuelle   4/15/2007, 19:55

Quote :
une série qui est loin d'être mon kiff

Il est vrai que cette saga est loin d'être grandiose, Joe D'Amato n'a pas le talent de mise en scène d'un Sergio Martino ou d'un Enzo castellari, c'est un petit réalisateur besogneux qui oeuvre plus avec une optique commerciale à l'esprit, que réellement artistique, mais il est toutefois fascinant de constater à quelle point cette série des Black Emanuelle continue de fasciner, d'intriguer, et finalement de décevoir, trois décennies après. La beautée de Laura Gemser expliquant sans doute celà, gageons que l'intrigante Emanuelle devrait continuer encore longtemps à faire fantasmer les esprits des cinéphiles adeptes d'un certain cinéma de quartier érotique exotique. Wink
Back to top Go down
http://foxybronx.free.fr
cyberpunk
Golden Pimp
Golden Pimp
avatar

Number of posts : 274
Age : 51
Registration date : 2006-11-29

PostSubject: Re: La saga Black Emanuelle   4/16/2007, 14:28

heureux temps où m6 en diffusait Laughing
Back to top Go down
cyberpunk
Golden Pimp
Golden Pimp
avatar

Number of posts : 274
Age : 51
Registration date : 2006-11-29

PostSubject: Re: La saga Black Emanuelle   4/16/2007, 14:46

sylvia kristel a repris son rôle dans une série de téléfilms en narratrice avec l'ex-james bond georges lazenby qui cachetonne, très triste Sad

Back to top Go down
Serial flashers
Golden Pimp
Golden Pimp
avatar

Number of posts : 275
Registration date : 2006-08-17

PostSubject: Re: La saga Black Emanuelle   4/16/2007, 21:58

cyberpunk wrote:
heureux temps où m6 en diffusait Laughing

En tout cas jamais la version uncut de "Emanuelle And The Last Cannibals" et j'ai pas le souvenir de la version cut d'ailleurs!
Back to top Go down
http://www.serialflashers.com
foxybronx
Disco Godfather
Disco Godfather
avatar

Number of posts : 1801
Registration date : 2006-01-29

PostSubject: Re: La saga Black Emanuelle   9/7/2008, 18:33



Séverin, petit éditeur américain spécialisé dans le cinéma érotique des années 60/70, vient de sortir son deuxième coffret BLACK EMANUELLE, incluant, comme le précédent, trois séries B et une compilation de thèmes bien groovys, extraits de trois fameux soundtracks que NICO FIDENCO a consacré à la journaliste la plus nymphomane du cinéma italien.
BLACK EMANUELLE / WHITE EMANUELLE cache le très arty et très abscons VELLUTO NERO, un nudie racoleur pseudo intello tourné en Egypte par le scénariste de FELLINI, BRUNELLO RONDI. Il faut préciser que malgré son retitrage trompeur, ce long métrage assez soigné dans sa photographie, n'a rien à voir avec la série originale dédiée à la reporter noire (l'héroïne s'appelle ici Laura et non pas Emanuelle).
Avec son intrigue dès plus intimiste, ses décors new yorkais flirtant parfois savoureusement avec l'univers des téléfilms seventies un peu cheap, et un budget moindre, le plus pop et plus psychédélique EMANUELLE NERA 2, pour lequel, une fois n'est pas coûtume, LAURA GEMSER cède la place à la pulpeuse novice SHARON LESLEY, diffère lui aussi des sexploitations exotiques tournées par la sculpturale égérie indonésienne.
LA VIA DELLA PROSTITUZIONE, dernier des cinq épisodes de BLACK EMANUELLE tourné par JOE D'AMATO (à noter que tous ces épisodes sont maintenant disponibles en DVD), offre quand à lui une plongée au coeur d'un cinéma d'exploitation, capable de se renouveler ici finalement assez peu, il faut bien l'avouer, par rapport aux précédentes excursions du duo de globe-trotters GEMSER/D'AMATO. Gageons que les inconditionnels de cette série y trouveront de toute façon toujours leur compte, pour une aventure qui, des steppes africaines à la jungle urbaine américaine, tente de jouer une fois encore la carte du dépaysement...
Pour l'aspect technique du coffret, on notera à regret que seul VELLUTO NERO propose une piste son italienne, alternative au doublage anglais toujours très ringard, et on se désolera de constater, que par manque de place, Severin a choisi une fois de plus d'amputer d'un grand nombre de compositions les soundtracks si fabuleux de NICO FIDENCO.
A défaut de proposer de très grands films de genre, ce coffret sympathique aura certainement le mérite de faire revivre aux nostalgiques d'un certain cinéma érotique, les souvenirs enfouis de la période fastueuse des projections de cinéma de quartier.





Back to top Go down
http://foxybronx.free.fr
Sponsored content




PostSubject: Re: La saga Black Emanuelle   

Back to top Go down
 
La saga Black Emanuelle
Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» question pour le black
» Joli Black Love ...p..6
» Ice Cream des Légendes Celtiques (Smokey Black)
» Petite vidéo sympa sous-marine attaques black-bass
» Le black-bass

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
 :: BIENVENUE DANS LE DRIVE-IN DU CINEMA BIS :: Demandez le programme !-
Jump to: